Chronique

l’album « Gospels Of Your Sins » de Dirty Black Summer

today29/01/2024 17

Arrière-plan
share close
CHRONIQUE de l’album « Gospels Of Your Sins » du groupe français Dirty Black Summer, par Olivier No Limit, chroniqueur metal, hard rock et rock.
Note: 7.5/10
Genre: grunge/ stoner/rock alternatif etc…
Sorti fin 2023 voici le premier « vrai » album du groupe français DIRTY BLACK MUMMER qui a pour nom « Gospel Of Your Sins ». Au menu de ce tout jeune groupe, né lors du confinement, un mélange des genres entre son grungy, rock alternatif des 90’ et quelque chose de noir, de « trainant », d’assez proche du dark, voire légèrement de Black ou venant d’un stoner un peu « plaintif ». Après, quand je dis « jeune groupe », ses membres sont des musiciens confirmés venant de groupes tels que SVART CROWN.
Une musique où l’on peut penser, par petites touches, à des groupes comme les DEFTONES, ALICE IN CHAINS.
Du coup, des titres comme « All Saints » ont des refrains accrocheurs, avec, et c’est leur marque de fabrique, des riffs un peu « déglingués » et des rythmiques particulières. Pour tenir en haleine, ils aiment jouer sur l’alternance entre puissance de feu et ambiances plus dépouillées au sein d’un même titre. Certaines compositions, telles que « Toxic Boy », jouent sur certaines dissonances tout en distillant quelque chose de menaçant (Toxic Boy).
« Nothingness » est dans la gamme d’une musique à l’ambiance désenchantée et hypnotique, le tout porté par un tempo lent qui accentue l’aspect « neurasthénique » de leur univers musical, alors que « Black Pills & Death Mask » est bien énergique, grungy avec un riff simple et répétitif qui vous prend aux tripes. « Last Confession » qui ferme le bal, est, quant à lui, sous tension du début à la fin, avec ses notes cristallines, ses contrastes, son riffing haché.
À noter, la voix qui colle comme un gant à leur musique, charriant une certaine sensibilité chaude mais écorchée à la fois. Et puis pour finir d’esquisser le tableau musical de cet opus, il faut quand même rajouter que leur rock est nimbé d’une certaine musicalité et d’un sens de la mélodie.
Une sorte de grunge teinté d’un stoner sombre, voire désabusé. Une manière de remettre au goût du jour une musique née dans les 90 avec cette tristesse qui malheureusement embue notre quotidien. Ils savent y mettre de l’émotion. Pas mal.

Écrit par: Laurent Noth

Rate it
0%