Chronique

l’album “Grande Rock Revisited” de The Hellacopters

today13/03/2024 8

Arrière-plan
share close
CHRONIQUE de l’album “Grande Rock Revisited” du groupe suedois The Hellacopters, par Olivier No Limit, chroniqueur metal, hard rock et rock.
Note: 7/10
Genre: hard rock garage
Salut les gens, je voulais vous parler de THE HELLACOPTERS ! Pour ceux qui connaissent ce groupe suédois pratiquant le noble art du « hard fast rock » ou du « high energy rock ‘n’roll », en fait un rock bien burné qui se déverse dans vos oreilles, comme parfois joué en une seule prise tel un hard rock garage et bien voici un diptyque qui pourrait intéresser certains fans.
En fait, il s’agit de remettre à l’honneur leur troisième album « Grande Rock » mais sous deux formes : l’une remastérisée, l’autre revisitée. Du coup, la première intention propose un mix plus soigné que l’original, qui donne un certain relief à l’ensemble ; Quant à la deuxième mouture, on y a rajouté quelques sons supplémentaires, comprenez par là une touche de piano par ci, une percussion supplémentaire par-là, mais surtout, des parties de guitare de Dregen, ayant quitté le groupe à l’époque pour rejoindre BACKYARD BABIES.
Même si l’avantage de cette démarche est que cette galette n’était plus disponible en vinyle depuis 20 ans, voilà personnellement ce que j’en pense.
Allons droit au but : Je préfère le mix originel, cru, mais chargé d’émotion où des titres comme « Action De Grâce », « Welcome To Hell » vous font du bien à l’âme. Cela dit, cette nouvelle offrande peut satisfaire les ultras fans qui auront l’impression d’écouter un nouvel album avec Dregen à la six cordes et puis que de nostalgie amassée en 25 ans.
Pour les autres, c’est aussi une manière de redécouvrir un “méfait” important du groupe et d’avoir peut-être l’envie de se pencher sur d’autres galettes de leur discographie. Après, artistiquement, ce qui est proposé est à déguster comme une surprise inattendue, un peu comme la cerise sur le gâteau… Tout en se disant qu’on préfère le gâteau ! Du moins, c’est mon ressenti.
Histoire de tiroir-caisse ou bien remaniement artistique d’une époque qui n’est plus, à vous de voir. Après, sans faire la fine bouche, j’ai passé un assez bon moment surtout sur la « face » revisitée, avec ses petites nuances que je dirais sympathique. Pas incontournable, mais peut en intéresser certains.

Écrit par: Laurent Noth

Rate it
0%