Chronique

l’album « Signs Of Décline » de Signs Of Decline

today04/02/2024 20

Arrière-plan
share close
CHRONIQUE de l’album « Signs Of Décline » du groupe français Signs Of Decline, par Olivier No Limit, chroniqueur metal, hard rock et rock.
Note: 7.5/10
Genre: death/thrash/hardcore avec un zeste de melodies heavy metal
SIGNS OF DECLINE, groupe français originaire de Fontenay Sous Bois né en 2019, a sorti l’année dernière un album nommé… « Signs Of Décline », avec une intention marquée d’enfoncer le clou du quotidien à coup de gros son. Du coup, ils nous proposent une sorte de mix entre thrash groovy, death et hardcore, sans oublier quelques légers effluves qui nous viennent tout droit du heavy metal traditionnel.
Deux guitaristes balancent leur sauce à tout-va, par le biais d’un riffing hargneux, porteur, sur des titres dont les refrains simples, efficaces, éructés, vous rentrent de suite dans le cerveau.
Ce qui m’a beaucoup plus, est la dualité entre un growl de bûcheron et un chant hardcore hurlé. Vous allez me dire, un vocal à deux têtes se retrouve dans beaucoup de genres, mais ici, je trouve que ces deux gosiers sont particulièrement marqués et habités.
Il y a aussi la batterie ; derrière les fûts, ,on y trouve un « tueur » qui martèle son tempo avec un sacré impact. Enfin, il y a de belles envolées “guitaristiques” pleines de musicalité qui se lovent sur leur metal agressif et lourd.
« A Fit of Anger », vous rentre de suite dans le lard sur un tempo binaire, un titre qui fritte, porté par des voix pleines de rage. « Broken » arrive, lent, menaçant, avançant comme un blindé écrasant tout sur son passage, avec, de petits riffs mélodieux qui s’accouplent à de grosses rythmiques grasses. On y découvre un solo trempé dans le heavy metal mélodique plutôt agréable et qui le temps de son exécution donne une certaine luminosité à leur metal blindé.
Matraquage en règle, refrain simple et efficace pour « lost » sur fond de violence en forme d’avertissement de danger imminent. Sur ce titre, ils jouent entre instants plus retenus et rythmiques écrasantes. Tempos death n’roll, instants hardcore, petit aspect death melo nourrissent “My final Battle”, titre qui je trouve, est un vrai résumé des différents Ingrédients qui agrémentent leur musique, car il est plutôt varié dans sa structure et la tension qui l’habite y est palpable.
Bref, en quatre titres, ils vous remettent les idées en place avec un univers musical qui rentre dedans, efficace, tout en possédant des instants plus harmonieux. Pas original mais vraiment bien foutu. Affaire à suivre.

Écrit par: Laurent Noth

Rate it
0%